Chers amis, camarades, SS et FF, citoyens,

La guerre de 14/18 est un évènement ineffaçable dans notre mémoire et dans la conscience collective des français. Un conflit interminable et dévastateur pour un enjeu de concernant en rien les soldats des deux bords… Souvenons de ce que disait Anatole France : « on croit mourir pour la patrie, et on meurt pour les industriels »….

Aujourd’hui au pied de ce monument, ont été prononcés des discours saluant l’héroïsme de millions de soldats anonymes, morts au combat, et, dit-on, dans l’honneur et pour la France ».

Nous savons tous qu’ils ont été envoyés à la boucherie, à une mort certaine pour servir des causes purement matérialistes, pour servir les intérêts de consortiums industriels, et encore d’autres causes plus politiques pour la plupart inavouées… Ces hommes qui ne demandaient qu’à vivre, à aimer, à construire, mais qui crevaient dans les tranchées ou sous l’effet d’assauts imbéciles exigés par un Etat-Major aux abois ou aux égaux surdimensionnés !

Lire la suite : Pour la réhabilitation des fusillés pour l'exemple. Pau 11 novembre 2017

Communiqué du 10 novembre 2017 - Contre la violence et les menaces, la liberté d'expression doit être garantie

Communiqués et discours | Publié le 10/11/2017 | émis le 10/11/2017

Contre la violence et les menaces,
la liberté d'expression doit être garantie.

A l'heure où de nouvelles menaces de mort sont proférées à l'encontre de l'équipe de Charlie Hebdo, le Grand Orient de France tient à l'assurer, ainsi qu'il l'a toujours fait, de son indéfectible soutien.

Au nom des principes humanistes et universalistes qu'il défend, le Grand Orient de France dénonce le fanatisme et le totalitarisme dont témoignent ces appels au meurtre.

Il n'est pas tolérable que, dans une société démocratique, la liberté d'expression soit ainsi attaquée et que la violence se substitue au débat, à la nécessaire confrontation pacifique des idées.

Il n'est pas davantage tolérable que, dans une société libre, les dogmes de toute nature, et notamment meurtriers, s'érigent en menace permanente.

Face à ces dangers, le principe de laïcité que nous promouvons est le seul qui permette la réalisation de l'idéal républicain de Liberté, d'Egalité et de Fraternité.

Le 10 novembre 2017

ouragan Irma

Suite à l'ouragan Irma qui a frappé les îles de Saint Martin et Saint Barthélémy, la fondation du Grand orient de France (fondée en 1773) fait un appel aux dons.

https://www.fondation-godf.org/actualite-detail/ouragan-irma 

La fraternité s'exprime, entre autres, par la solidarité :
Agissons !

Lundi 30 octobre 2017
Réintroduction des religions dans le champ politique

Nous nous devons de faire part de notre vive inquiétude après les propos tenus à la Fédération Protestante de France par le Président de la République lors de la commémoration des 500 ans de la Réforme, « [...] la manière que j'aurai d'aborder ces débats ne sera en rien de vous dire que le politique a une prééminence sur vous et qu'une loi pourrait trancher ou fermer un débat qui n'est pas mûr.

Il en va de même de l’annonce par le Ministre de l’Intérieur de la mise en place auprès de lui d’une instance « informelle » interconfessionnelle, ceci pourtant en complète contradiction avec la loi de 1905 qui proclame dans son article 2, que « la République ne reconnaît (…) aucun culte ».

Ces prises de position au plus haut niveau de l’État trahissent au moins une méconnaissance et des erreurs, voire une dérive et des fautes.

S’agirait-il, sous couvert d’un dialogue interconfessionnel, d’un retour subreptice des religions dans le champ politique ?

De surcroît, cette place, même informelle, faite aux confessions est contraire au principe constitutionnel d’égalité qui veut que la République ne connaisse que des citoyens en ignorant volontairement leurs croyances et convictions individuelles.

Dans une République laïque, il ne peut y avoir que des responsables des cultes chargés de gérer leur exercice et non des représentants de communautés.

Les seuls représentants sont les élus du peuple issus du suffrage universel.

 

Pour le Collectif Laïque National

Grand Orient de France, Fédération Française du Droit Humain, Grande Loge Mixte Universelle, Grande Loge Mixte de France, Grande Loge des Cultures et de la Spiritualité, Union des Familles Laïques (U.F.A.L), EGALE, Laïcité Liberté, Fédération Nationale des Délégués Départementaux de l'Education Nationale (D.D.E.N), AWSA – France, Association Européenne de la Pensée Libre (A.E.P.L) Ile-de-France, Libres MarianneS, C.A.E.D.E.L. – Mouvement Europe et Laïcité, Regards de Femmes, Femmes Contre les Intégrismes, Ligue du Droit International des Femmes, Conseil National des Associations Familiales Laïques (C.N.A.F.A.L), Le Chevalier De La Barre, Observatoire de la Laïcité de Provence (O.L.P.A), l'Observatoire de la Laïcité de Saint Denis (O.L.S.D), Observatoire de la Laïcité du Val d’Oise – Forces Laïques, Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme (L.I.C.R.A.), Association des libres penseurs de France (A.D.L.P.F), Comité 1905 Auvergne-Rhône-Alpes, Comité 1905 de Draguignan, Comité 1905 de l’Ain, Viv(r)e la République, Comité Laïcité République, Observatoire International de la Laïcité.

Communiqué du 21 août 2017 - Face à la terreur aux ramblas de Barcelone, douleur, solidarité, liberté, égalité et justice Communiqués et discours | Publié le 21/08/2017 | émis le 21/08/2017 « Communiqué commun des Obédiences de l'Espace Maçonnique Espagnol suite à l'attentat de Barcelone ».

« Comunicado común de las obediencias del Espacio Masónico Español relacionado con atentado de Barcelona »
 FACE À LA TERREUR SUR LES RAMBLAS DE BARCELONE, DOULEUR, SOLIDARITÉ, LIBERTÉ, EGALITÉ ET JUSTICE
 Les obédiences maçonniques qui composent l’Espace Maçonnique d’Espagne, signataires de cette déclaration se montrent consternées devant une nouvelle apparition de la Terreur qui prétend en finir avec les modes de vie pacifiques et démocratiques sur l’ensemble de la planète. Cette fois, c’est la ville de Barcelone qui a été ciblée, mais nous conservons en mémoire les victimes innocentes qui ont été touchées en de nombreux autres lieux. Toutes les victimes sont nos victimes. Aujourd’hui, nous pleurons les morts et les blessés de Barcelone, parmi lesquels de nombreux touristes qui profitaient de ce chemin vers la mer qu’est la Rambla. Nous nous joignons ainsi à toutes les personnes qui, par solidarité spontanée, se sont mises à disposition pour venir en aide dès les premiers instants. Nous rédigeons cette déclaration alors que ne s’est pas encore éteinte la Terreur, alors même que continuent d’arriver des nouvelles d’incidents avec les forces de l’Ordre qui sillonnent la ville y compris lors des divers contrôles mis en place. Il y a encore des personnes retenues, dont la vie est en danger. Nous demandons à tous de se conformer aux indications des forces de police et à ne point entraver leur action dans laquelle ils mettent en danger leur propre vie. Il est indispensable de faire preuve d’une grande discipline citoyenne.

Las Ramblas. Ce n’est pas un hasard. La Terreur a frappé et frappe les lieux dans lesquels les gens expriment leur joie, s’aiment, se réjouissent avec leurs amis, dansent et boivent. La Terreur veut en finir avec les jeunes et leurs espérances d’avenir. Mais notre réponse a toujours été et sera toujours la même: Nous ne nous mettrons pas à genoux! Nous allons lutter plus que jamais sans répit pour les valeurs démocratiques, pour la dignité humaine, pour le libre développement de la personnalité de chacun, pour l’émancipation des consciences et pour l’assujettissement de tous à l’ordre juridique compris comme garantie de notre vie cosmopolite et ouverte.

Et, en même temps, par la condamnation très ferme de la barbarie, par l’unité de notre société en faveur de la paix, et par la solidarité fraternelle entre tous les pays du monde qui ont déjà souffert ou peuvent souffrir de cette situation, nous n’accepterons pas que croisse la haine entre les peuples et entre les citoyens. Donner crédit à la haine, c’est concéder la victoire à l’ennemi. Les francs-maçons, femmes et hommes libres, constructeurs d’un monde pour tous, lutteront pour la victoire de l’amour sur la haine, du Droit sur la force brutale, de la tolérance sur le fanatisme, de la justice sur la vengeance. 

GRANDE LOGE SYMBOLIQUE ESPAGNOLE
FÉDÉRATION ESPAGNOLE DE L’ORDRE MIXTE INTERNATIONAL “LE DROIT HUMAIN”
GRANDE LOGE FÉMININE D’ESPAGNE
GRAND ORIENT DE FRANCE

Apparaîtrons dans le communiqué les obédiences qui confirment leur accord.